Petite bouffe réconfortante.

gnocchis1

Il y a des soirs comme celui là où on a très envie d’un bon petit plat (bien gras), fait maison, de mettre les pieds sous la table et de se faire cajoler. Malheureusement ce qui m’attendait ce soir là ce n’était pas les pieds sous la table mais plutôt un homme enrhumé (à l’article de la mort bien sûr sinon c’est pas assez dramatique) et une pauvre patate douce solitaire dans le frigo… Alors entre commander des sushis insipides pour la énième fois de la semaine et une patate douce solitaire j’ai choisi… La patate douce ! On est trop des fous nous !
Au menu ce soir c’est gnocchis de patate douce à la sauce au Beaufort et petits lardons, un plat parfait et réconfortant pour les « grands malades ».

Attention, si tu compte reproduire ce plat à la maison armes toi de patience et d’un tablier ! Je te préviens ça colle aux doigts et la farine, dans ce cas là, sera ta meilleure amie.

Voici la liste d’épicerie pour 4 personnes :

  • Gnocchis :
    – Une grosse patate douce (ou 2 petites)
    – Une pomme de terre
    – Un jaune d’oeuf
    – 150g (1 tasse) de farine voire plus selon la consistance de la pâte
    – Un peu de Parmesan ou Grana Padano rappé pour le goût (facultatif)
    – Sel, poivre
  • Pour la sauce (j’ai cuisiné la sauce au feeling, les proportions sont donc plus ou moins indicatives):
    – Un oignon
    – 100g (2/3 de tasse) de dés de poitrine fumée ou pancetta
    – 2 c.à.s de beurre
    – 100g (2/3 de tasse) de Beaufort ou autre fromage similaire de type gruyère suisse, comté, louis-d’or (fromage du Québec)…
    – 150 ml (1 de tasse) de crème liquide 15%
    – 1 c.à.c. de maïzena (facultaif)
    – 150 ml (1 tasse) de vin blanc sec
    – 1 Pincée de noix de muscade

Préparation des gnocchis :

  1. Éplucher les patates et les couper en gros morceaux. Les faire cuire à la vapeur ou dans une grande casserole d’eau salée pendant 15-20min
  2. Égoutter et réduire en purée.
  3. Ajouter farine, jaune d’oeuf, parmesan, saler, poivrer et mélanger jusqu’à obtention d’une pate homogène qui n’accroche pas trop aux doigts. Comme je le disais, c’est une préparation capricieuse, une grosse tranche de feeling et de patience sera nécessaire alors si c’est trop galère n’hésite pas à rajouter un peu de farine ça aidera.
  4. Attention c’est là que tout se complique ! Fariner le plan de travail. Prélever une portion (4-5 c.à.s.) de pâte, disposer en long sur le plan de travail, re-fariner légèrement par dessus (pour éviter que ça ne colle trop aux doigts) et former un rouleau d’environ 2cm de diamètre.
    Couper le rouleau en petits morceaux égaux (environ 1,5 cm).
  5. Former les gnocchis à l’aide d’une fourchette : rouler/presser légèrement chaque morceau sur la fourchette pour leur donner leur forme striée. Désolée je n’ai pas de photo pour expliquer en image, la galère dans laquelle je me trouvais avec ma propre préparation m’empêchait de documenter, il fallait que je reste concentrée, mais je t’assure que ça en valait la peine !
  6. Réitérer l’opération jusqu’à épuisement de la pâte.
  7. Reserver le temps de préparer la sauce.

 

La sauce :

  1. Faire cuire les dès de poitrine ou pancetta fumée dans une poêle anti-adhésive bien chaude et sans matière grasse jusqu’à ce qu’ils deviennent dorés et croustillants sur les bords. Reserver au chaud et conserver une partie de leur graisse dans la poêle.
  2. Couper les oignons en lamelles et les faire roussir et caraméliser (on peut aussi ajouter une c.à.s. de sucre) dans la graisse des lardons puis déglacer avec la moitié du vin blanc, laisser caraméliser encore 4-5 min jusqu’à évaporation complète du vin puis réserver au chaud.
  3. Dans une petite casserole, faire fondre le beurre à feu doux sans le faire brûler et ajouter le fromage coupé en petit dés. Bien remuer jusqu’à ce que le tout soit fondu.
  4. Ajouter le reste de vin blanc et la muscade, remuer.
  5. Ajouter la crème petit à petit, toujours en remuant jusqu’à obtention d’une sauce homogène.
    Si la consistance te semble trop liquide ajouter la c.à.c de maïzena diluée dans un peu d’eau et continuer la cuisson jusqu’à épaississement. Pour ma préparation j’ai sauté l’étape maïzena.
  6. Saler, poivrer et reserver.

Cuisson des gnocchis et dressage :

  1. Porter une grande casserole d’eau salée à ébullition et y verser les gnocchis. Dès qu’ils remontent à la surface c’est le signal qu’ils sont cuits (entre 1 et 2 minutes), égoutter et dresser.
  2. Napper les gnocchis de sauce au Beaufort et parsemer avec les dès de poitrine grillés.
  3. Disposer une cuillère à soupe d’oignons caramélisés au centre.
  4. Pour la petite touche finale, ajouter une pincée de ciboulette émincée et…
    À table ! Enfin.

Nous avons englouti dégusté ce plat avec un bon petit Pouilly-Fumé bien sympa et on s’est régalé. Même le grand enrhumé en a presque oublié de se plaindre ! À refaire… Si on a 3 heures à tuer.

Rendez-vous sur Hellocoton !

4 de commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

twelve + 10 =

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>